Capitale de la douleur, Paul Éluard